:::: MENU ::::

Upstream Journal

magazine on human rights & social justice

La sécurité alimentaire : Nécessaire mais insuffisante?

Journal

La sécurité alimentaire : Nécessaire mais insuffisante?

La souveraineté alimentaire est nécessaire pour les enfants qui souffrent de la faim. (Source: FMSC Distribution Partner - Kenya)

La souveraineté alimentaire est nécessaire pour les enfants qui souffrent de la faim.
(Source: FMSC Distribution Partner – Kenya)

Le débat sur la souveraineté alimentaire est polarisé. Dans le monde diplomatique, la solution à la faim tourne souvent autour de la sécurité alimentaire. Les mouvements populaires, en échange, revendique la souveraineté alimentaire qui vise à donner plus de pouvoirs aux fermiers à petite échelle. Un certain niveau de coopération entre ces deux point de vue à débuté au mois d’Octobre 2013. Regardez la vidéo sur la coopération entre la FAO et la Via Campesina :

Sécurité alimentaire

‘”La sécurité alimentaire existe lorsque tous les êtres humains ont, à tout moment, un accès physique et économique à une nourriture suffisante, saine et nutritive leur permettant de satisfaire leurs besoins énergétiques et leurs préférences alimentaires pour mener une vie saine et active.” (FAO, 1996)

Mots clés :

Accès à la nourriture, stabilité de la nourriture

Souveraineté alimentaire

La souveraineté alimentaire est le droit des peuples, communautés et des pays à la nourriture et à la définition de leurs propres politiques alimentaires. Cela implique donc qu’il faut privilégier les marchés locaux à la production destinée à l’exportation, protéger les marchés locaux des bas-prix et du dumping, assurer l’accès aux terres et aux ressource naturelles à travers des mécanismes de redistribution, reconnaître le rôle des femmes dans la production de la nourriture et assurer l’accès égalitaire aux ressources et enfin protéger les semences pour l’échange et l’usage des fermiers. (CJS, 2014)

Mots clés :

La nourriture en tant que droit humain, renforcir les communautés, autonomie de décision

Les femmes et la production alimentaire (Source: International Institute)

Les femmes et la production alimentaire
(Source: International Institute)

Il est maintenant grandement reconnu que le problème de la faim dans le monde n’est pas dû au manque de nourriture, mais plutôt dû à l’accès sévèrement limité des populations les plus pauvres. La définition de la sécurité alimentaire est restreinte à l’accès de quantités suffisantes de nourriture et néglige le rôle important des communautés locales pour subvenir à leurs besoins alimentaires. Donner de la nourriture aux pauvres ne résous pas les enjeux alimentaires parce que cet aide ne fourni pas les outils adéquats pour que ces populations puissent sécuriser leurs accès à la nourriture dans le future. En échange, la souveraineté alimentaire se concentre sur l’idée que les fermiers doivent être capables de produire leurs produits agricoles indépendamment du marché mondial. CJS prône la souveraineté alimentaire parce que l’accès à la nourriture est un droit humain fondamental.

Idées inséparables de la souveraineté alimentaire

1) La souveraineté alimentaire est à propos des gens
2) La souveraineté alimentaire développe du savoir et des techniques d’agricultures écologiques
3) La souveraineté alimentaire respecte la Pachamama (La Terre)
4) La souveraineté alimentaire est durable
5) La souveraineté alimentaire agit localement
6) La souveraineté alimentaire considère la nourriture comme un cadeau de la Terre et non comme un produit commercial

Historique du concept de la

Regardez la vidéo sur l’histoire de la souveraineté alimentatire

Année 1993

Création de La Via Campesina, un mouvement international défendant la souveraineté alimentaire. La nourriture est plus qu’un simple produit, la nourriture est un droit.

Année 1996

La Via Campesina déclare officiellement le terme de la souveraineté alimentaire à l’organisation de l’ONU pour l’alimentaire et l’agriculture (FAO) pendant le Sommet Mondial de l’Alimentation à Rome pour discuter des thèmes reliés à la faim. Ce sommet a abouti à la Déclaration de Rome sur la sécurité alimentaire.

Statistiques sur la faim dans le monde

– 842 million de personnes souffrent de la faim, 827 million d’entre eux se retrouvent dans des pays en voie de développement

– La majorité des gens qui souffrent de la faim vivent en Asie (500 million), mais l’Afrique sub-saharienne détient la plus grande prévalence de ceux qui en souffrent (24.8%)

– La malnutrition cause 45% des taux de mortalités des enfants de moins de 5 ans (pour un total de 3.1 million d’enfants par année)

– Dans les pays en voie de développement, 66 million d’enfants va à l’école le ventre vide

– 88% des fermes appartiennent à des familles (500 million de fermes sur 570 million)

– En tout, les fermes familiales sont responsables de 56% de la production agricole mondiale

– Les fermes familiales représentent 18% des fermes d’Amérique du sud, 62% des fermes d’Afrique et 85% des fermes d’Asie

– Le riz est un des produits les plus consommé dans le monde; 3.5 million de personnes dépendent du riz pour subvenir à leurs besoins alimentaires

Pour plus d’information, veuillez visiter

wfp.org & fao.org

Exemples de problème de nutrition dans certains pays

Bolivie Éthiopie Bangladesh
Population totale 10.2 million 86.5 million 152.4 million
Nombre de personnes malnutries 2.2 million 32.1 million 24.8 million
Prévalence de malnutrition 21.3% 37.1% 16.3 %

fao.org

sjcintern – who has written posts on Upstream Journal.


share this articleEmail this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInShare on TumblrShare on StumbleUponShare on Reddit

Leave a comment

Support Upstream Donate Now »