:::: MENU ::::

Upstream Journal

magazine on human rights & social justice

Coûts élevés, petits avantages : les barrages supportés par la Banque mondiale

Journal

Coûts élevés, petits avantages : les barrages supportés par la Banque mondiale

 Inondations du au constructions du barrages de Yacyreta. Photo par: International Rivers

Inondations du au constructions du barrages de Yacyreta. Photo par: International Rivers

«La Banque mondiale finance des projets de grands barrages, mais fait peu pour aider les personnes qui sont forcées de se déplacer pour faire place aux barrages. Selon le portfolio de la Banque, les statistiques plus récentes indiquent que 1.9 million de personnes on été déplacées et ces chiffres continuent d’augmenter.» (International Rivers)

Exemple du Passé

Argentine et Paraguay – Barrage de Yacyreta

  • En 1994, plus de 15,000 personnes on été forcées de déménager; plus récemment, encore 5,000 personnes on été déplacées pour faire place au barrage.
  • La Banque mondiale a prêté presque 2 milliards de dollars pour ce projet en Argentine et au Paraguay.

 

  • La plupart des personnes qui on été déplacées n’ont pas été compensées pour leurs pertes, et on été déplacées dans des maisons en effritement et de mauvaise qualité.
  • Le barrage de Yacyreta n’a pas amélioré la situation économique de la population rurale, mais a plutôt aggravé les problèmes écologiques (incluant des inondations), l’insécurité alimentaire, et a laissé une grande partie de la population rurale sans abris. (International Rivers).

Exemple Plus Récent

Villageois qui seront affectés par le barrage Inga 3 Photo par: Rudo Sanyanga, International Rivers

Villageois qui seront affectés par le barrage Inga 3
Photo par: Rudo Sanyanga, International Rivers

Laos – Barrage Nam Theun 2

  • 6,200 personnes aborigènes on été réinstallées pour faire place à la construction du barrage Nam Theun 2.
  • La Banque mondiale et la Banque Asiatique du Développement ont donné des millions de dollars pour la construction de ce barrage en 2005 et le barrage a commencé à opérer en 2010.
  • Le gouvernement de Laos a promis des compensations pour ceux qui allaient être affecté par la construction du barrage, mais plus de
  • 110,000 personnes qui habitaient proche de la rivière n’ont toujours rien reçu. De plus, l’écosystème de la rivière a été complètement détruit. (International Rivers)

Et maintenant ?

République Démocratique du Congo

Barrage Nam Theun 2 (Avant et Après)  Photo par: International Rivers

Barrage Nam Theun 2 (Avant et Après)
Photo par: International Rivers

  • Le barrage de Inga 3 a un coût estimé à 12 milliards de dollars – le projet le plus cher à être proposé en Afrique.
  • La Banque mondiale a aussi supporté les projets Inga I et Inga II au Congo.
  • Inga I et Inga II sont des projets qui on surtout aidés la classe élite puisque seulement 10% de la population a eu accès à l’électricité fourni par le barrage.
  • Une grande partie de la population rurale qui habite proche de la rivière a été déplacé sans aide du gouvernement.
  • Il n’est pas clair comment le projet du barrage Inga 3 résoudra les inégalités que les projets précédents ont créées.

 

 

Leila Bamba est étudiante a McGill en Science Politique et Sociologie.

Leila Bamba – who has written posts on Upstream Journal.


share this articleEmail this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInShare on TumblrShare on StumbleUponShare on Reddit

Leave a comment

Support Upstream Donate Now »